Chakra du coeur 

ANAHATA : Signifiant invaincu. 

Point de vie, Il est la porte de l’âme.

Ce 4ème chakra est situé sur la ligne médiane, sur le sternum, il est lié au cœur, au système circulatoire, aux poumons, au thymus. C’est le chakra du Cœur. En forte relation avec le 3ème chakra, il agit sur la répartition des énergies. C’est aussi un potentialisateur d’énergie.
 

Peuvent lui être liés, les problèmes cardiaques et circulatoires, les problèmes pulmonaires souvent considérés comme la « tristesse accumulée ». Il agit sur notre capacité à toucher quelqu’un, par la parole par exemple. Aimer, donner, accepter…Conscience que l’on n’est pas le centre du monde. Le domaine du soi, de l’être intérieur. Il est lié au sens du toucher et à l’élément air. Physiquement, il correspond à la cage thoracique, à la circulation, aux bronches et aux alvéoles pulmonaires, aux mains. Il est associé au thymus et à ses sécrétions. Émotionnellement il concerne les polarités amour/tristesse. Il permet d’exprimer la joie. La couleur qui lui est attribuée est le vert. Sa note le Fa, le son YAM. Lorsque l’amour s’écoule inconditionnellement à travers lui, son rayonnement est rose. La conscience de ce centre entraîne un afflux d’énergie cosmique, renouvelable à volonté. C’est notre source d’amour. Sa conscience détermine le degré d’estime de soi. L’amour est l’élément indispensable à la fixation de l’énergie vitale.

L’attention que nous développons dans le chakra du cœur, détermine nos capacités d’expressions affectives et notre degré de conscience spirituelle. En utilisant le troisième centre, nous pouvons influencer la direction de l’énergie mais son action ne devient durable qu’en compagnie de l’amour. Toutes nos œuvres demeurent éphémères sans cet élément, car il est le catalyseur permettant leur fixation.


Méridiens acuponcture: Estomac, Foie, Vésicule Biliaire, Rein, Cœur, Poumon.

Postures de Yoga : Poisson, Tortue, Chandelle, Perche, Cobra et variantes, 1/2 Arc et Arc, Diamant renversé, Mouette, Tout ce qui ouvra le thorax

Il représente l’amour de soi et d’autrui, la paix, la sympathie, l’indulgence, le pardon, la confiance et l’élévation spirituelle. Il faut d’abord libérer le non-amour pour soi-même, qui passe par le  » je donne et je reçois  » pour vivre la compassion ou l’amour inconditionnel, le désir de servir. Dans le centre de ce chakra repose le cœur éthérique, là où l’on médite sur la lumière. Ce Chakra correspond à l’enfant jusqu’à 7 ans.

La concentration sur ce centre permet de ralentir ou d’accélérer la circulation, de régulariser le cœur quand il éprouve quelque trouble ou douleur. La pensée intériorisée peut, dans ce cas, permettre d’échapper à l’infarctus.

 

Les trois chakras du cœur 

 

Quelles sont les énergies que vous ressentez dans la région du cœur? C’est lorsqu’on se sent gonflé de joie et d’amour que l’on sent le mieux l’existence de ce centre. Il permet l’ouverture à la vie, la gratitude, la compassion. Toutefois, les blessures émotionnelles l’ont souvent conduit à se refermer, à se rigidifier. Et par ce fait, vous pouvez sentir la présence de ce centre. Des douleurs y sont logées, on a le cœur gros. Ou bien, il est emprisonné par les constrictions des muscles respiratoires, qui sont la concrétisation des peurs et des blessures. Un cœur libre est un cœur qui respire.

Le chakra du cœur est situé au niveau du cœur physique. Il n’est donc pas exactement dans l’axe vertical du corps, mais décalé sur la gauche. Cette situation non symétrique est un peu étonnante par rapport aux autres centres qui sont alignés, mais elle trouve son explication lorsqu’on découvre qu’il existe deux autres centres d’énergie liés au cœur, l’un à droite et l’autre au centre. Le complexe des trois cœurs est donc symétrique. Peu importe en vérité, car le corps n’obéit pas forcément au besoin d’ordre de la part de notre mental. La nature est ce qu’elle est.

Le chakra du cœur physique porte les mémoires émotionnelles de la vie présente.

Le chakra du cœur karmique (au centre), logé dans le thymus. Le cœur karmique contient la mémoire de la blessure fondamentale de votre incarnation (rejet, abandon, non-reconnaissance, humiliation, etc.), attendant d’être guérie et transcendée dans cette vie.

Enfin le chakra du cœur spirituel (à droite), cœur de la paix, en développement chez la majorité des humains. Il aide à la guérison des deux autres cœurs. 

Anahata est le siège de l’équilibre corporel. Le chakra du cœur est le centre du système des chakras. Grâce à ce chakra, nous ressentons la beauté de la nature, de la musique, de la poésie…La fonction principale du chakra du cœur est l’union par l’amour, sous toutes ses formes, y compris les tristesses, douleurs, mélancolies provoquées par la perte de l’amour. Mais cet amour qui va tendre vers « l’Amour Universel » doit commencer par l’amour de nous-mêmes, nous accepter tel que nous sommes. Lorsque nous souffrons de douleurs ou de maladies, nous pouvons accélérer considérablement la guérison en envoyant de l’amour à l’organe malade, car nous disposons là d’un vaste potentiel de transformation et de guérison – pour nous-mêmes et pour autrui – mais cet amour doit venir du plus profond de notre être. Les personnes vivant en harmonie sur ce chakra, porte de l’âme, imposent le respect et l’estime par leur stabilité mentale. Elles aspirent au détachement, à la sagesse, a la compassion, à l’équilibre entre le physique et le psychique, ainsi qu’a l’harmonie entre le monde intérieur et le monde extérieur. Les sentiments sont dénués de conflits, tous les actes de la vie sont vécus avec sincérité.

 

Anahata trop actif « trop ouvert »

 

Une trop grande « ouverture » du chakra du cœur peut amener à des extrêmes : soit un Amour Universel sans limite amenant au don de soi (ce qui va donner des personnes dont la vie est totalement dévouée à aider les autre) mais on risque aussi de trouver un égocentrisme et narcissisme total : la personne est carrément amoureuse d’elle-même et ne s’intéresse aux autres qu’a travers elle-même. Tendance à une générosité excessive dans le seul but d’avoir une reconnaissance en retour. Tendance à un excès de passions amoureuses non partagées et dévastatrices. Sentiment de supériorité du a un amour de soi trop exclusif. Sentiment d’être exploité et incompris des autres en raison de l’amour excessif qu’on leur porte, amour qui est en fait un amour égoïste n’admettant pas l’échec. Problèmes cardiaques, altérations du rythme cardiaque, certains troubles de la circulation sanguine.

Anahata bloque « trop fermé »

 

Un chakra du cœur trop bloque vous rend vulnérable et dépendant de l’amour des autres. Vous avez peur d’être blesse, vous êtes triste et déprimé. Froideur, indifférence, « sécheresse du cœur », états dépressifs sont symptomatiques de ce blocage. Incapacité à aimer, indifférence. Incapacité à manifester son amour par peur du rejet et de l’échec. Échecs fréquents et répétés dans les relations amoureuses, sentiment de rejet. Manque de générosité, égoïsme, repli sur soi, sentiment de solitude. Les relations amicales et sociales se dérobent, se détournent de vous. Souvent par des activités physiques ou intellectuelles excessives, une « fuite en avant », la personne se persuade de n’avoir pas besoin de l’amour des autres et se protège contre d’éventuelles douleurs et ce qu’elle ressent comme des attaques. Le résultat est souvent une personne médisante, ingrate, instable, possessive, arrogante, sarcastique, froide et cruelle. Sur le plan physique, tous les problèmes lies au cœur, à la circulation sanguine, ainsi que toutes les affections qui touchent les voies respiratoires.

 Rochet Sophie -  0483 69 82 34 - Uccle Bruxelles © 2020 Tout droit réservé by Rochet Sophie

  • Facebook Reiki/Bien-être
  • Instagram